Partenaires

logo Equipe Chspam
Logo Laboratoire Logo équipe Chspam
CNRS
Logo Université Paris-Diderot Logo Université Paris1-Panthéon-Sorbonne


Rechercher

Sur ce site

Sur le Web du CNRS


Accueil du site > Archives > Ancients projets de recherche > Projet PEPS “Imaginations” > Projet PEPS ”Imaginations”, colloque

Projet PEPS ”Imaginations”, colloque

Sociabilité, communication et l’imagination forte à l’Âge classique

7 février 2011, 9h15 – 18h.


Organisation : Koen Vermeir.


Salle Klein, 612B, bâtiment Condorcet, Université Paris Diderot, 75013 Paris.



De Brueys, Histoire du fanatisme, 1709


À l’Âge classique, une imagination forte est considérée comme ingrédient essentiel pour la sociabilité (p.ex. constitué par le sentiment de sympathie) et d’aucuns le considérait comme crucial pour la construction des sociétés. Le but de la journée est d’élucider la transformation des puissances de l’imagination en une force sociale, créative et esthétique.

Pascal voit dans l’imagination une « seconde nature », une force qui contrebalance la raison et permet de communiquer les idées. Dans ce contexte, une imagination forte est souvent interprétée dans un sens « moral », sans que cela ne soit toutefois toujours le cas, ainsi que le décrivait Shaftesbury parlant de « transpirations imperceptibles » se colportant dans toute la société. Shaftesbury usa du concept, magique et médical à la fois, de contagion de l’imagination et des émotions pour développer une théorie philosophique de la société et l’esthétique qui influença les Lumières écossaises (cf. Hume et Smith) ainsi que les mouvements romantiques ultérieurs. Cette transition fit passer l’imagination d’une faculté connotée négativement à une force indispensable à l’empathie, la vie sociale et la créativité artistique.

PDF - 208.6 ko




Programme



9h15 – 9h30
Koen Vermeir (SPHERE) Introduction : sociabilité et imagination

9h30 – 10h20
Claire Gantet (Munich/Paris1) De la "force admirable de l’imagination" dans l’Allemagne moderne. Quelques déplacements herméneutiques, institutionnels et culturels.

10h30 – 11h20
Raffaele Carbone (Milan) Imagination, liens sociaux et rapports de pouvoir chez Malebranche

11h30 – 12h20
Xavier Papaïs (EHESS) Hume : les puissances sympathiques



14h30 – 15h20
Michael LeBuffe (Texas) The Power of Imagination in Spinoza

15h30 – 16h20
Lorenzo Vinciguerra (Reims), Spinoza contre Hobbes : sociabilité et imagination

16h30 – 17h30
Eric Schliesser (Gent) Counterfactual reasoning in (Adam Smith’s) Sympathetic Imagination

17h30 – 18h00
Discussion


.
. . .

Organisation
Koen Vermeir (SPHERE)

Avec le soutien
du projet PEPS « Imaginations »,
de l’Institut des Sciences de la Communication du CNRS